Au centre de l’univers

Cette réflexion que l’on attribue à Morihei Ueshiba, je l’ai déjà utilisée dans mes cours pour inviter le pratiquant à tourner sur lui-même, autour de son axe, de sa verticalité. Je dis alors humoristiquement: “Profites-en, tu seras l’espace d’un instant le centre du monde!”.
Mais cette réflexion – pour autant qu’elle ait vraiment été prononcée par le fondateur de l’aïkido – que veut-elle dire exactement?
N’est-ce pas une apologie de l’ego, une exacerbation du moi-je, une crise de nombrilisme aigüe?