Professeur et assistants

cvh - Version 2

Christian Vanhenten, ceinture noire 4è Dan

Dojo-cho (responsable du dojo), Christian a créé le Kimochi aikido Dojo en 1997 à Namur-Jambes.
Christian pratique l’aïkido depuis l’âge de 12 ans et a coutume de dire qu’il n’a pas une seule cellule de son corps qui ne soit marquée de cette belle pratique lorsqu’elle allie pratique physique et corporelle à l’esprit qui la sous-tend. Christian a obtenu en 2017 le quatrième Dan et en 2008 le 3è dan aïkido de l’Aïkikai de Tokyo. Ces grades viennent confirmer son parcours dans la technicité de la pratique de l’aïkido mais reflète peu le cheminement parcouru dans l’intégration de l’aikido dans son quotidien. Il enseigne l’aïkido dans au Kimochi avec une pédagogie particulière qui vise à mettre en évidence l’application de l’aïkido au quotidien pour incarner les valeurs de respect, de paix et d’harmonie de l’aikido.

Formé à différentes approches de communication, Christian est maître-praticien en PNL et passionné de modélisation des compétences humaines afin de pouvoir les transmettre. Christian a également suivi suivi une formation à l’hypnose éricksonienne et particulièrement à la self-relation therapy de Stephen Gilligan, élève direct de Milton Erickson.
En 2008 Christian a créé l’AïkiCom, fruit de longues expériences au Kimochi depuis 1998. L’ AikiCom vise à transmettre les valeurs et principes de l’aïkido à travers le mouvement. Elle utilise les mouvements de l’aïkido pour un apprentissage par le corps en mouvement des principes de gestion positive des conflits, de non-violence, de bienveillance, de connexion à l’autre qui font l’essence de l’aïkido selon son fondateur Morihei Ueshiba.

Depuis 2011, Christian se consacre à temps plein au développement de l’AïkiCom, à la formation et au coaching. en 2014, il a publié le livre « Ne cessez pas d’être gentils soyez forts » qui décrit les principes de l’aïkiCom.

Christian Vanhenten a également été membre du board of directors d’Aïki Extensions, une association qui veut favoriser le développement des applications de l’aïkido en dehors des dojos, lieux traditionnel de la pratique de l’aïkido. C’est ainsi que le Kimochi dojo participe chaque année à la semaine internationale aiki pour la paix et a été reconnu en 2014 comme dojo de paix par l’association Peace Dojo International.

En 2015, il a créé le réseau Applied-Aikido, un réseau de professionnels et de chercheurs ayant pour objectif de développer les applications de l’aïkido en dehors des dojos, dans différents domaines (pédagogie, communication, thérapie, évolution personnelle, business,..)

 

Fab-melotFabrice Melot, ceinture noire 2è Dan

Fabrice a obtenu en 2015 le grade de shodan (1er dan) et cette année le nidan (2è dan).
Fabrice a commencé l’aïkido en 2005 au Seishin Aikido à Braine l’alleud, dojo créé par René Vanhenten puis repris par Frédéric Bauvir. A la fermeture du Seishin, il a rejoint le Kimochi où il continue son étude de l’aïkido et accompagne les débutants et moins débutants dans leur progression.
Fabrice organise les cours du dimanche matin, assurant ainsi la préparation technique des pratiquants qui veulent préparer un passage de grade ou tout simplement améliorer leurs techniques.

 

Luc Saubain, ceinture noire 1er Dan

Luc a commencé l’aïkido en 2004 au Kimochi. Très vite il a pris la mesure de ce que l’aïkido pouvait apporter et comment sa pratique venait compléter sa pratique de la méditation zen. Philosophe et moine zen, Luc distille son savoir-être par la pratique et contribue ainsi à donner ce goût particulier qu’a la pratique de l’aïkido au Kimochi.  

 

fred-ransquin

Frédéric Ransquin, ceinture noire 1er Dan

Frédéric est un élève du Kimochi depuis le début de sa pratique en 2006. Il a très vite été passionné par l’aïkido et s’y est investi pleinement. Il a très vite compris le lien entre la pratique et la vie de tous les jours.
Au dojo, Frédéric assure avec Fabrice les entrainements du dimanche et aide les débutants dans leur progression.

 

 

Vincent Vanhenten, ceinture noire 1er Dan

Vincent, c’est le fils du senseï, représentant de la troisième génération de pratiquants d’aïkido de la famille. Vincent a grandi avec l’aïkido qu’il a commencé en 1996. Après deux années de parenthèses pour raison professionnelle qui l’a éloigné de Namur, Vincent a repris la pratique aïki et a présenté son examen de ceinture noire avec brio.

 

Et aussi..

Chaque partenaire avec qui vous travaillez car nous avons toujours quelque chose à apprendre d’autrui.

Vous-même, car nous apprenons sur nous et par nous lors de chaque mouvement.